SALARIÉS des espaces de loisirs, d'attractions et culturels

 

Le champ d’application

Sont rattachées à cette convention collective toutes les entreprises de droit privé à but lucratif :

qui organisent et assument la maitrise d'une sécurité permanente des biens et des personnes par des équipements techniques et un encadrement adaptés, le public n'ayant pas à mettre en œuvre de connaissance technique particulière ;

- qui gèrent des installations et/ou exploitent à titre principal des activités à vocation récréative et/ou culturelle, dans un espace clos et aménagé avec des installations fixes et permanentes comportant des attractions de diverse nature : manèges secs et/ou aquatiques ; spectacles culturels ou de divertissements avec présentation ou non d'animaux ; décors naturels ou non ; expositions ; actions continues ou ponctuelles d'animation pédagogiques ou non.

Elles reçoivent un public familial, à titre onéreux avec un droit d'entrée unique et/ou paiement aux attractions ; et ce tout au long de l'année et/ou de manière saisonnière. Les entreprises concernées exercent, d'une manière générale, une ou plusieurs activités ludiques et/ou culturelles, en y associant : restauration, attractions, boutiques, destinées, dans le cadre urbain et/ou rural, et/ou commercial, à un marché familial.

Exemples :  parc d'attractions ; parc à thème ; parc aquatique ; aquarium ; transport d'agrément ; la conservation des sites (à l'exclusion des monuments historiques et palais nationaux) ;  les gestionnaires de jardins botaniques, des réserves et parcs naturels;  exploitation de flippers, juke-box, baby-foot, jeux électroniques, billards et tous jeux de même nature ; discothèques, night-clubs ou assimilés, dancing. 

 

PRESENTATION DU SECTEUR :

La branche compte environ 45.000 salariés et plus de 4500 entreprises, exclusivement des PME en dehors d’EuroDisney.

70 millions de visites par an dans les différents espaces.

2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

 

 snelac